Le 2 juillet, mobilisation pour nos conditions de travail et nos salaires

Face à la dégradation des conditions de travail et de sécurité des hospitaliers et leur impact sur la prise en charge de la population, l’intersyndicale dont la CGT appelle à une nouvelle journée de mobilisation nationale le 2 juillet prochain.

Les mouvements de grève qui se multiplient sur le territoire, notamment dans les services d’urgences, les blocs, les réanimations… reflètent le profond malaise et la colère des hospitaliers qui exigent : des mesures urgentes pour améliorer leurs conditions de travail et de vie ainsi que la qualité de prise en charge de la population (arrêt des fermetures de services et de lits), des créations de postes, l’augmentation des salaires et la reconnaissance de la pénibilité…

La conférence salariale pour les agents et salariés de la fonction publique se tiendra le mardi 2 juillet. Ce sera l’occasion de réclamer le déverrouillage des cordons de la bourse pour l’obtention des financements des revendications légitimes des personnels.

Le syndicat CGT du CHU a relayé ce préavis de grève car de nombreux secteurs sont en difficulté. Nous avons demandé une audience à la Direction pour aborder les sujets suivants (non exhaustifs) :

  • Application de la réglementation : modifications des plannings en dernière minute ; rappels à domicile ; validation du dépassement de temps de travail y compris pour les secteurs « historiques » en 12 h (transmissions non comptabilisées depuis Chronos) ; temps d’habillage/déshabillage ; validation de RTT et non de RC (roulements en 36 h).
  • Adéquation des effectifs avec la charge de travail. Trop de secteurs sont en difficultés face aux réorganisations et à la montée de l’activité sans effectifs supplémentaires: DAR A, orthopédie, bloc d’ophtalmologie, psychiatrie, gérontologie, etc.

Ces situations ne permettent pas aux soignants de travailler sereinement tant pour leur sécurité que celle des patients et impactent considérablement leur vie de famille ou sociale.

Nous donnons donc rendez-vous à tous les hospitaliers dans la cour d’honneur de la Colombiere avant le CHSCT et le CTE, le MARDI 2 JUILLET A 8H00.

 

LA mobilisation PAIE !

EN JUIN 2018, NOS COLLÈGUES DES URGENCES avaient OBTENU DES AVANCÉES GRACE A LEUR MOBILISATION…

 

LE DROIT DE GREVE : COMMENT CA MARCHE ?

Assignation des postes prévus au jour de la grève

  • Sollicitation des agents « volontaires » prévus au planning le jour de la grève
  • Sollicitation des agents non prévus au travail le jour de la grève et volontaires pour être assignés
  • Sollicitation des agents prévus au travail le jour de la grève, désignés par ordre alphabétique à l’initiative du cadre
  • A défaut, sollicitation des agents non prévus au travail le jour de la grève, désignés par ordre alphabétique

Je suis assigné, puis-je me déclarer gréviste ?

  1. Oui, il vous suffit de vous déclarer gréviste auprès de votre encadrement, SANS SUBIR DE RETENUE SUR SALAIRE. Vous serez alors comptabilisé dans le taux de mobilisation (ARS)

Absence inférieur ou égale à 1 heure

Ø    1 heure de grève : pas d’incidence sur ma prime de service

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *