CAP d’avancements de grades : le retour des marchands de bonheur…

Ça y est, le printemps est de retour.
A l’approche des commissions paritaires, c’est aussi le retour des marchands de rêves, des diseuses de bonne aventure, des mages qui lisent l’avenir dans la Bétadine ou le Surfanios moyennant adhésion sonnante et trébuchante… Un peu de sérieux ! Les commissions paritaires d’avancements de grades sont encadrées par un protocole qui définit les règles strictes de promotion.

Contrairement à d’autres corps de la Fonction Publique, les organisations syndicales du CHU n’ont hélas aucune influence sur les avancements. La CGT veille au respect du protocole local (que nous n’avons pas validé) et interpelle l’administration sur les cas particuliers (départs retraite…).Attention aux imposteurs sans scrupule ni éthique qui abusent de votre confiance.

Le clou du spectacle : promettre monts et merveilles, alors que l’organisation en question ne dispose même pas d’élu dans la CAP correspondante et n’y siégera donc pas…

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *