Ce qu’il faut savoir du PPCR…

Le Parcours Professionnel, Carrière et Rémunération (PPCR) signé par les organisations minoritaires CFDT, UNSA,… avait été rejeté par la CGT, première organisation syndicale de la Fonction Publique mais imposé par le 49.3 social de M. Valls.

Les commissions administratives paritaires (CAP) viendront éclairer les effets  catastrophiques du PPCR notamment par la suppression des avancements d’échelons à durée minimum et réduites. Cette trahison envers tous les personnels engendre une perte de salaire et des allongements de carrière dans un contexte déjà tendu. Vous êtes en droit de demander des explications à ceux qui raillaient les organisations en lutte contre ce dispositif.

Pourquoi le PPCR marque un recul dans la carrière des personnels?

  • La suppression de l’avancement d’échelon à durée minimale

500 millions d’euros d’économie pour les employeurs. Des carrières à rallonge et une perte sèche de pouvoir d’achat pour les personnels.

  • Des problèmes de reclassement

Pour le passage des anciennes aux nouvelles grilles, les personnels se retrouvent souvent à un échelon inférieur contre quelques points d’indices.

  • Le rallongement de la durée des carrières pour atteindre l’échelon terminal

Cela conduira à des gains indiciaires insuffisants au regard du temps supplémentaire passé en activité. Les grilles proposées visent d’abord à adapter les carrières de la fonction publique au rallongement de la durée de cotisation retraite et au recul de l’âge légal de départ à la retraite.

  • Transfert prime/points d’indices nettement insuffisant

Si certains syndicats encouragent l’inconcevable, la CGT défend l’intérêt de tous les personnels !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *