SERVICE DES URGENCES : SECONDE RENCONTRE AVEC LA DIRECTION

Le 20 décembre, une délégation des personnels et des organisations syndicales CGT et FO a rencontré la Direction du CHU, suite à la réunion du 15 novembre dernier au cours de laquelle un certains nombres de revendications avaient été porté à la connaissance de l’administration.

La Direction a répondu partiellement à celles-ci et formulé des pistes de travail :

  • Inadaptation et vétusté des locaux ; problèmes de flux

Le projet architectural issu de la réflexion de l’équipe est en cours d’élaboration et sera remis à la Direction Générale début janvier. Nous avons demandé que ce projet soit porté à la connaissance des agents avant la réalisation d’éventuels travaux.

  • Carences en effectifs 

AS : Afin de redonner du temps soignant et privilégier le binôme IDE/AS, 2 postes de brancardiers (jour) seront créés en réponse à cette activité chronophage qui peut représenter jusqu’à 50% d’une journée de travail ! Ces personnels du service brancardage seront détachés sur le service des urgences.

IDE : En réponse à la problématique de l’accueil primaire et du profil patients, la Direction va créer un poste IDE en 7h30, avec des compétences en géronto-psychiatrie. Elle lancera un groupe de travail sur la sectorisation pour répondre aux pics d’activité. Cependant, elle resterait ouverte à la transformation de ce poste en 12h, à l’issue de l’évaluation du bilan à 6 mois.

Une mensualité AS sera débloquée en janvier (brancardiers en mars), le poste IDE sera pourvu en janvier. A défaut d’un poste IDE H24, nous estimons qu’il aurait pu être crée sur une base de 12H. Nous avons demandé que cet IDE soit polyvalent et pas uniquement spécialisé...

  • Organisation géographique

Nous avons à nouveau soulevé cette problématique. La Direction nous répond qu’elle sera abordée avec la communauté médicale. La concordance des temps et l’organisation des flux médicaux sera au cœur de l’amélioration des flux patients et des conditions de travail.

  • Prise en charge et sécurité des patients et des personnels

La délégation des personnels et la CGT ont rappelé que cette problématique était au cœur de la préoccupation des professionnels paramédicaux des urgences.

Nous avons demandé un pré-bilan à minimum 3 mois.

Les propositions de la Direction ont suscité des réactions mitigées chez les personnels avec le sentiment de ne pas avoir été réellement entendus. Ils vont observer l’évolution de ce dossier avec beaucoup d’attention et restent mobilisés.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *