COMPTE RENDU CTE DU 18 décembre 2018

1 – Réorganisation de l’activité du service d’oncologie-hématologie sur le site de St Eloi : bilan

Ce dossier est représenté dans les suites d’un vote contre à l’unanimité lors du dernier CTE.

Une délégation de personnels de cette unité accompagnée par deux organisations syndicales dont la CGT a été reçue en amont de la tenue du CTE. Les agents ont pu s’exprimer sur la réalité de leur quotidien. Ces retours d’expérience ont fait ressortir, s’il en était nécessaire, le poids émotionnel lié à la prise en soins des patients de ce secteur qui s’ajoute à la surcharge de travail.

Pour la CGT il est évident que la réponse proposée qui consiste à remplacer une fonction (AS de nuit) par une autre (IDE de nuit) ne peut en aucun cas être satisfaisante pour la sécurité des patients et la qualité de vie au travail des agents.

Par ailleurs depuis l’augmentation du nombre de lits de ce service ce que nous dénoncions se produit à savoir l’épuisement des équipes à maintenir une qualité de soins constante avec un effectif diminué par rapport au ratio patients/ soignants.

Puisque la Direction a confirmé que le maintien d’un service d’oncologie performant et adapté aux besoins du territoire était essentiel ainsi que la prise en charge des patients en soins palliatifs, il nous paraît évident que la réponse  doit correspondre à  la demande des agents à savoir 1 IDE de nuit et 1 AS en coupé le jour en plus de l’existant.

Devant l’annonce d’un second vote à l’unanimité contre ce projet, le président a décidé de présenter à l’ensemble des organisations syndicales avant la fin de la semaine des propositions de dispositions transitoires. Le vote sera reporté  au CTE du mois de janvier. En parallèle doit débuter une expertise extérieure au service portant sur la charge en soins. Lors de la réunion à venir nous veillerons à reparler également du poste d’ASH.

 

2 – Point d’étape sur le déploiement de la prescription connectée des examens de laboratoire – pour information

Les personnels des laboratoires qui ont démarré la prescription connectée avec les services pilotes (MIT, médecine Interne, cardio) nous ont fait quelques remarques :

A leur niveau : difficile d’évaluer le bénéfice compte tenu du peu de prélèvements traités quotidiennement (moins de 10 % de la masse des prélèvements reçus), pb de lenteur de Dxlab pour lancer l’activation des analyses.

En provenance des services : existence de prélèvements en doublons (deux séries d’analyses identiques pour un même patient), problème de mauvais collage des étiquettes ce qui oblige les techniciens à décoller et à les recoller correctement afin que la lecture par l’automate puisse se faire. Problème d’orientation des tubes qui arrivent tous dans un labo sans dispatching. C’est le laboratoire réceptionnaire qui effectue la répartition des examens en direction des autres laboratoires d’où une perte de temps potentiellement préjudiciable aux patients. Par ailleurs pour certaines analyses il est exigé un tube supplémentaire pour la sérothèque. Dans les services parfois un seul tube est prélevé et part avec l’étiquette sérothèque au lieu de celle correspondant aux analyses à effectuer, le laboratoire doit donc corriger cette erreur.

Il faudrait donc re-sensibiliser les personnels de soins à la prescription connectée afin d’éviter tous les désagréments cités ci-dessus qui font perdre un temps important aux personnels des laboratoires et entraînent des retard d’analyse pour les patients.

 

3 – Présentation du projet de rénovation du pôle NSTC – pour consultation

La présentation de ce jour englobe toutes les modifications prévues sur le site Gui de Chauliac tant sur le plan organisationnel qu’architectural ce qui ne nous permet par d’avoir une visibilité précise notamment des nouvelles organisations par secteur.

Pour toutes ces raisons nous nous sommes abstenus et nous voterons sur les projets qui seront présentés individuellement dans les instances à venir.

Vote : CGT abstention + UNSA, Pour : autres organisations syndicales

 

5 – EPRD (Etat Prévisionnel des Recettes et des Dépenses) – Pour information

Des inconnues classiques manquent encore (PLFSS non décliné) pour que celui-ci soit définitif, il sera modifié au printemps.

Les dépenses de personnels seront moindres car pas de campagne de paiement des heures supplémentaires. Cependant les RTT non pris sont prévus dans les comptes de charges en personnel pour environ 6 millions d’euros. On note aussi pour 2019 la reprise des mesures PPCR pour 1, 9 millions d’euros. Comme chaque année les efforts à faire dépendent aussi des facteurs financiers non maîtrisés par le CHU et le déficit annoncé est estimé à 3,8 millions d’euros.

En résumer, comme les années précédentes, les efforts se portent sur l’augmentation d’activité dans un budget contraint. La méconnaissance de l’application des mesures contenues dans le PLFSS et surtout les efforts demandés vont certainement entraîner d’autres réorganisations qui, nous l’espérons,  n’impacteront pas uniquement le personnel non médical.

 

6 – PGFP (Plan Global de Financement Pluri-annuel) 2019-2023 – pour consultation

Il est plus aisé sur l’investissement que sur le fonctionnement cependant les investissements nécessaires ne sont pas obligatoirement synonymes de recettes à la hausse, la vétusté des bâtiments entrainera de nombreux travaux.

Vote : CGT abstention, Autres OS : pour

 

7 – Projet de passage en horaires dérogatoires 12 h du service de chirurgie pédiatrique pour les AP – Pour consultation

Du fait des nombreuses interrogations à la fois sur le vote du personnel et sur l’absence d’informations détaillées dans le dossier présenté, l’ensemble des OS s’apprêtait à voter contre. Le Président a alors proposé le retrait de ce point de l’ordre du jour et la représentation en janvier avec  les éléments nécessaires au vote.

 

8 – Organisation de la permanence biomédicale – pour information

Malgré la perte de 3,8 jours de RC par technicien, les agents sont satisfaits de cette nouvelle organisation

Vote : pour unanimité,

 

9 – Bilan à 18 mois du travail en 12 h pour les IDE du DAR D – Pour consultation

Malgré le souhait des agents de maintenir l’organisation en horaires dérogatoires le bilan fait remonter une difficulté sur la prise de la pause (60,47 % des agents précisent que le temps de pause n’est pas respecté).

Vote : CGT abstention, Pour : autres OS

 

10 – Bilan à 18 mois du travail en 12 h pour les IDE et AS d’ortho A + pour les IDE et AS  des brûlés SC + Bilan 10 heures pour les IDE et AS de la consultation Brûlés – Pour consultation

Vote : Pour unanimité

 

11 – Bilan à 18 mois pour les IDE et AS de l’unité de soins d’addictologie et complications somatiques HC et Unité de soins d’addictologie hospitalisation de jour – Pour consultation

Nous avons questionné sur la nécessité de maintenir le poste de 8 h 30- 20 h 30, ce poste sera bien maintenu.

Vote : CGT abstention, Pour : autres OS

 

12 – Plan de formation continue 2019 – Pour consultation

Encore cette année nous ne pouvons que déplorer la diminution des études promotionnelles (- 8 par rapport à 2018). L’ascenseur social devient de moins en moins accessible aux agents.

Depuis la réorganisation du bionettoyage nous dénonçons l’absence d’évolution de carrière pour les ASH qui n’ont comme seule perspective que la formation d’AS. Il serait temps de réfléchir à d’autres voies possibles et notamment dans la filière technique.

Vote : CGT abstention + UNSA,  Autres OS : pour

 

13 – Calendrier des concours et examens – Pour consultation

Une fois encore aucune perspective d’organisation d’examens professionnels notamment pour les catégories B administratives (pour mémoire le dernier examen organisé pour la classe exceptionnelle remonte à 2005)

Vote : CGT abstention + UNSA,  Autres OS : pour

 

14 – Point d’étape de la mise en œuvre du projet Tempo – pour information

Au 15 janvier l’ensemble des services du CHU seront sous Chronos.

 

15 – Point d’actualisation 2018 de la charte GTT – Pour information

Qui est concerné pour ouvrir ou alimenter un CET ?

Initialement : les agents titulaires de la FPH, les agents contractuels de plus d’un an et les stagiaires ayant un CET pouvaient l’ouvrir et l’alimenter.

Désormais : les stagiaires titulaires et non titulaires pourront ouvrir et l’alimenter sans pouvoir le consommer durant la période de stage ainsi que les agents en CDI depuis moins de 12 mois.

Par ailleurs tous les agents concernés recevront dans leur service chaque année un imprimé concernant l’ouverture et/ou l’alimentation de leur CET. A retourner à la DRH avant le 1er avril.

Vote : Pour unanimité

Mots-Clés : # # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *