L’ordre national des infirmiers toujours menaçant envers les professionnels !

Le lien vers la pétition ne fonctionnant pas dans la précédente publication, vous trouverez ci-dessous la version fonctionnelle des différents liens.

Cela fait plus de 10 ans qu’ils refusent de payer pour travailler, qu’ils  rejettent cette structure ordinale dont ils mesurent aujourd’hui l’inutilité.  Avec à peine 3 % de participation de la profession aux dernières élections départementales  ordinales, en juin 2017, les infirmier-e-s apportent une réponse cinglante aux inacceptables pressions. Que de péripéties depuis cette décennie, que de promesses puis de volte-face de la part de nos différents gouvernants.
Malgré tout, plutôt que d’abroger la loi HPST de 2009, qui rendait obligatoire l’inscription aux  Ordres, la Ministre Touraine a fait le choix, dans sa loi de modernisation de notre système de santé de janvier 2016, d’accroître les prérogatives données aux ordres professionnels. Fort de ce soutien, l’ONI, aidé en cela par des directrices-eurs d’ARS, des chefs d’établissement,  n’a eu de cesse de procéder à des pressions, des menaces, des intimidations en tout genre. Et pour cela, ils ne regardent devant rien en faisant appel à une société de recouvrement :  l’IJCOF. Ce prestataire privé, donc rémunéré, utilise les procédés les plus déloyaux pour tenter d’intimider les professionnel- le- s.
Après une première relance, ils menacent en brandissant un  soi-disant avis de dépôt de requête en injonction de payer ! (Tout justifie la manne d’argent qui proviendrait des cotisations indûment spoliées aux salarié-e-s).

Télécharger le tract au format PDF ici  ou lire dans la visionneuse .

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *