PLAN « MA SANTE 2022 » #PERSONNELS ET SOIGNANTS OUBLIES

Le plan « Ma santé 2022 » du gouvernement ne répond pas au besoin d’une reconstruction de notre système de santé car peu de moyens financiers accompagnent ce dispositif. L’augmentation de l’Ondam (Objectif national des dépenses d’assurance maladie) sera limitée à 2,5 % alors qu’il justifierait une augmentation de 5% pour financer 100.000 postes supplémentaires, pour répondre aux besoins d’une population vieillissante et assurer des conditions de travail décentes aux personnels hospitaliers.

L’état compte financer 4000 postes du nouveau métier (sans qualification) d’assistant médical au service des seuls médecins libéraux.
S’agira-t-il d’infirmiers ou d’aide soignants sous-payés ou sous-qualifiés pour des fonctions assez floues ?

Les autres grands oubliés de ce plan sont les personnels des filières administrative, logistique et technique dont les catégories C, salariés les moins rémunérés…

LE 20 NOVEMBRE ENSEMBLE REVENDIQUONS 
  • L’augmentation du point d’indice et des taux CET (Cat C : inférieur au SMIC).
  • Des effectifs normés en adéquation avec la charge de travail réelle.
  • La reconnaissance des personnels « usés » en réévaluant les postes aménagés ainsi que des conditions de travail décentes.
  • La reconnaissance de la pénibilité avec un départ anticipé à la retraite.
  • La reconnaissance du diplôme Aide-Soignant au niveau Bac Pro (niveau IV), avec un accès à la catégorie B et la conservation de la catégorie active.
  • La reprise de la réingénierie (master) des diplômes d’IBODE et d’IPDE ainsi que la reconnaissance des compétences IADE: autonomie, ambulatoire, douleur..
  • La suppression de l’ordre infirmier : les IDE ne veulent pas payer pour travailler !
  • Le respect de la réglementation : plannings, rappels à domicile, pose de RTT, congés annuels en période estivale du 21 juin au 21 septembre…

 

LE 20 NOVEMBRE A 14h00

RASSEMBLEMENT DEVANT LA PREFECTURE

 

Un préavis de grève a été déposé pour cette journée de mobilisation. En cas d’assignation, grâce à l’action de la CGT du CHU, vous pouvez être gréviste sans perte de salaire (voir procédure ci-dessous).

Le droit de grève
Comment ça marche ?
Afin de mettre un terme aux assignations abusives, la procédure d’assignation présentée au CTE du 27 septembre 2016 avait fait l’objet d’un rappel aux cadres. Le syndicat CGT avait obtenu que les agents assigné(e)s puissent désormais se déclarer grévistes sans perte de salaire. Assignation des postes du service prévus au jour de la grève
1-Sollicitation des agents « volontaires » prévus au planningle jour de la grève
2-Sollicitation des agents non prévus au travail le jour de la grève et volontairespour être assignés.
3-Sollicitation des agents prévus au travail le jour de la grève, désignés par ordrealphabétique à l’initiative du cadre de proximité.
4-A défaut, sollicitation des agents non prévus au travail le jour de la grève,désignés par ordre alphabétique à l’initiative du cadre.

Peut-on être assigné et se déclarer gréviste ?
Oui, depuis septembre 2016.Il vous suffit de vous déclarer gréviste auprès de votre encadrement,SANS SUBIR DE RETENUE SUR SALAIRE !
Vous serez alors comptabilisé(e) dans le taux de mobilisation (ARS).

Absence inférieure ou égale à 1 heure
1 heure de retenue sur salaire
Aucune incidence sur la prime de service
Aucune incidence sur la retraite

1 jour de grève
1 jour de retenue sur salaire1 jour de retenue sur la prime de service1 jour de retenue sur la retraite

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *