INFIRMIERS-ANESTHÉSISTES : l’incroyable mépris d’une Ministre qui ne veut pas reconnaitre ses professionnel(le)s de santé

Les représentants des IADE espéraient trouver, à cette 3éme journée de négociations salariales et statutaires, des propositions prouvant une vraie volonté de reconnaissance …

=> Des propositions offrant une juste rémunération comparable à celle des autres professions des 3 fonctions

publiques et de même niveau d’étude … qui n’assument pas toujours autant de responsabilités ou sujétions

=> Des propositions qui montreraient que la Ministre a enfin entendu la revendication de ses IADE.

Au lieu de cela aucun changement, les mêmes chiffres qui traduisent un vrai mépris :

=> Moins de 15 points indiciaires inégalement saupoudrés sur une grille à l’architecture inchangée :

les IADE resteront donc dans le « petit A »,  catégorie virtuelle réservée à tous les paramédicaux

=> Aucune proposition chiffrée pour améliorer le régime indemnitaire famélique

=> Aucune proposition pour les IADE d’encadrement.

Parlons vrai : AUCUN COURAGE POLITIQUE, AUCUNE AVANCÉE SIGNIFICATIVE PERMETTANT DE DIRE QUE MADAME LA MINISTRE CONSIDÈRE ET RECONNAIT SES SOIGNANTS HAUTEMENT QUALIFIÉS.

Les organisations de l’intersyndicale ont donc pris leurs responsabilités, FO et la CGT ont quitté la table des négociations.

Pourtant, tout était réuni pour que Mme TOURAINE soit la ministre qui règle enfin le dossier des IADE, suivi aussi par

l’Elysée mais qui traine depuis toujours.

Les organisations IADE avaient travaillé pendant plus d’un an pour élaborer un nouveau décret qui a été validé par le HCPP. Il amène de vraies avancées réglementaires et propose de nouvelles missions qui vont générer de très importantes économies pour notre système de santé au prix, pour les IADE, de toujours plus de responsabilités et d’un accroissement supplémentaire de leur charge de travail.

Mais le ministère a choisi de prendre les économies mais de ne pas régler le dossier IADE.

Alors à la Ministre de maintenant prendre ses responsabilités et de tenir les engagements pris.

Pour montrer à la Ministre leur détermination mais aussi leur refus de la dégradation du système de santé comme des conditions de travail :

 

Les IADE seront tous en grève et seront massivement présents

dans les manifestations organisées le :

8 novembre 2016,  à Paris et en province.

Mots-Clés : # # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *