Protocole de paiement/récupération des heures supplémentaires: Ce que vous devez savoir…

Au vu de l’explosion des heures accumulées dans les chaussettes (2012 : 347 000 heures, 2015 : 600 000 heures), le DG a souhaité avant son départ que des solutions soient trouvées afin d’épurer la « dette sociale ». Un protocole a donc été « négocié » entre la Direction et certaines organisations syndicales. Petits arrangements entre amis…

LA CGT EST A L’ORIGINE DES SEULS POINTS POSITIFS :

– Heures supplémentaires payées dès la première heure, alors que la CFDT et FO demandaient que soit instauré un plafond de 40 voire 60 heures,

– Libre choix laissé aux agents entre le paiement, la récupération ou le maintien des heures dans la chaussette.

Alors pourquoi n’avons-nous pas signé en dépit de l’écho que cet accord pourrait trouver auprès des personnels dans ce contexte économique particulièrement difficile ?

Taux horaire CET pour un grand nombre d’agents inférieur à leur taux horaire professionnel (ex : cat C ASHQ taux horaire 10,78 €/h, taux CET 9,29 €/h), taux non révisé depuis 8 ans!!!

Récupération possible uniquement sur une période de 30 jours minimum (20 jours provisionnés dans le CET soit 140 heures) : cela va à l’encontre de l’esprit initial des 35 h,

Elargissement de la période d’exclusion des récupérations qui est passée des seuls mois de juillet et août à une période allant de juin à septembre,

Contrôle pressenti de la validation du temps travaillé ( les OS signataires se rencontreront afin d’échanger sur l’harmonisation des critères de validation des heures supplémentaires …),

– Par ailleurs, il est fait mention d’une « exception consentie pour les CET de droits » alors qu’il ne s’agit nullement d’une exception mais d’une obligation,

– Le calendrier précipité qui ne nous a pas permis de vous consulter sur un point vous concernant au plus haut degré.

Nous avions également proposé dans le cadre des réunions qui ont précédé de récupérer à compter de 70 h et non 140 h. Cette proposition a été rejetée alors qu’elle aurait concerné un nombre plus important d’agents.

LA CGT N’ACCEPTERA JAMAIS CE MARCHE DE DUPES !!

Celui-ci n’est qu’un recours ponctuel à des dispositifs attractifs qui ne règlent en rien les vrais problèmes:

  • suppressions de postes,
  • dégradation des conditions de travail,
  • salaires gelés depuis 5 ans,
  • augmentation des cotisations retraites (entraînant une diminution du salaire).

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *