Les reculs sociaux fleurissent cet été !

Alors que le parlement a voté la loi « ma santé 2022 », le rapport « Delevoye » sur le devenir de notre système de retraites a été remis au Premier ministre.
Le gouvernement s’obstine à aller à l’opposé des revendications des salarié.e.s de la santé et de l’action sociale dont les luttes s’amplifient dans les différents secteurs d’activités comme le sanitaire, le médico-social, le social, la psychiatrie, les EHPAD, ainsi que les structures de soins pour personnes âgées et notamment actuellement au sein des services d’Urgences.
Les professionnel.le.s expriment ainsi la nécessité vitale que soient octroyés des moyens humains et budgétaires supplémentaires dans les établissements afin qu’ils puissent exercer leur travail au quotidien dans des conditions dignes, avoir les effectifs en personnel et le matériel nécessaire pour accomplir leurs missions, puissent accéder à leur temps de repos et à leurs congés, que l’on reconnaisse la pénibilité de leur métier… Cela doit passer par des revalorisations salariales et une prise en compte d’un départ anticipé à la retraite.

L’urgence est donc à l’information sur ces reculs néfastes pour les salarié.e.s, au rassemblement, à la mobilisation pour défendre et promouvoir notre régime de retraite. Ne rien lâcher aujourd’hui et demain !Pour les salarié.e.s de nos secteurs, il s’agit aussi de défendre à travers leurs revendications les missions de services publics de Santé et d’Action Sociale pour un accès, un accueil de qualité pour toute la population sur tout le territoire.

La CGT, avec les salarié.e.s, sera vigilante pour lutter contre les restructurations et fermetures de services, de lits et/ou d’établissements.
Le gouvernement est responsable du climat social actuel.
La CGT, avec les professionnel.le.s, prendra toutes ses responsabilités pour amplifier les mouvements légitimes en élevant le rapport de force pour faire gagner les revendications des salarié.e.s, améliorer les conditions et la qualité de prise en charge de la population.

La Fédération CGT de la Santé et de l’Action Sociale appelle à la grève et à la manifestation le 11 septembre 2019 pour rejeter les reculs sociaux et de réponse aux besoins des usagers, et peser sur le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale qui préfigure une austérité aggravée.
Montreuil, le 18 juillet 2019.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *