Intersyndicale au CHU pour le respect de la réglementation : congés annuels, validation du temps d’habillage et du temps de travail supplémentaire

Synthèse de la déclaration unitaire des organisations syndicales FO, CGT, CFDT, UNSA au CTE du 29 janvier
Les syndicats FO, CGT, CFDT et UNSA ont interpellé la direction le 29 janvier sur plusieurs sujets évoqués depuis plusieurs années, restés sans réponse précise sans qu’aucun débat réellement constructif ne voit le jour.
Nos demandes concernent l’application de la réglementation sur :

  • La programmation des congés annuels pendant la période estivale
  • Le temps d’habillage/déshabillage, intégré dans le temps de travail
  • La validation systématique de tout temps de travail supplémentaire y compris le temps de dépassement en tant que tel.

Quelles mesures ont été prises par la Direction pour que les agents puissent bénéficier dès 2019, de leurs congés annuels du 21 juin au 21 septembre, comme le veut la réglementation ?

Sous quelle forme les agents pourront-ils récupérer leur temps d’habillage/déshabillage, en 7h30 ou en 12h ?

Nous souhaitons que Chronos soit paramétré :

  • Pour que les heures supplémentaires de dépassement ou d’astreintes effectuées soient tracées automatiquement.
  • Pour qu’il valide 1 RTT pour les roulements hebdomadaires en 36 heures et non 1 repos compensateur.
  • Pour n’accepter que des plannings réglementaires.
  • Exemple : comment Chronos peut-il enregistrer un mois comportant 5 congés annuels et 12 gardes de 12 h ?

Vous avez mis en place le nouveau logiciel CHRONOS qui a permis la suppression des pointages sur la base de la confiance que vous aviez envers le personnel. En contrepartie, le personnel n’a pas confiance en cet outil.

Les rappels à domicile et les changements d’horaires sont incessants et impactent fortement la vie des personnels.

Monsieur le Président, vous comprenez qu’aujourd’hui, nous ne pouvons continuer à dégrader les conditions de travail des personnels et la qualité de vie au travail si nous n’appliquons pas la réglementation.

Aussi, nous demandons l’ouverture immédiate de négociations constructives et abouties avant fin février 2019, avec les organisations syndicales représentatives de l’établissement.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *