Compte rendu du CHSCT extraordinaire du 20 novembre 2018 : bloc Lapeyronie

Des IBODE du bloc commun Lapeyronie sont venus témoigner du mal être, des souffrances et humiliations subis par les équipes depuis trop longtemps. Sans chercher à stigmatiser  le corps médical ils sont venus dire stop aux propos homophobes, xénophobes, misogynes, propos indignes d’être tenus dans le cadre de l’exercice professionnel.

Ils ont rappelé aussi la dégradation de leurs conditions de travail depuis le passage du contrat performance : activité qui augmente, moins de personnel, turn-over important, expertise qui se perd car de nombreux agents ont quitté l’établissement, à cause de cette dégradation.

 

Les représentants de la communauté médicale présents ont pour certains appris la gravité des faits suite au courrier rédigé par les équipes et signés par 73 personnes. Ils considèrent, à juste titre, que c’est un signal d’alerte, mais aussi que cette situation résulte de problèmes bien plus anciens.

 

Les mandatés CHSCT CGT ont souligné le professionnalisme des équipes, il était nécessaire de dénoncer ces agissements. Des mesures doivent être prises pour que cela cesse, mais aussi pour que cela ne se reproduise pas. L’impunité pour ce type d’agissements ne doit plus exister, nous avons donc demandé ce que comptait faire le président de la CME : « les auteurs seront convoqués et des sanctions seront décidées après les avoir aussi entendus »

 

C’est pour cette raison que nous avons aussi demandé une enquête, afin d’analyser les causes qui ont amené à ces débordements. Les problèmes de comportement sont parfois longs à résoudre ; les actions correctives répondant seulement à ces débordements ne suffiront pas à atténuer le malaise plus profond car il est indispensable de faire diminuer la pression par la mise en place de mesures permettant d’exercer une activité dans de meilleures conditions. La réflexion se doit d’être collective.

 

Mesures annoncées :

 

  • Maintenir les compétences:

Renforcement des équipes par l’intérim long terme (2 en ortho, 3 en uro) plus aide du    bloc NSTC.

Réflexion sur la mise en place de l’instrumentation par les internes

Stabilisation des effectifs

Inversion des circuits de recrutement par fidélisation

Prioriser les sorties promotion  professionnelle sur le bloc Lapeyronie

Renfort du pool bloc

 

 

 

 

  • Formations :

Réalisée : 4 référents ortho, 2 PCB et 2 uro

Construction d’un plan de formation (uro et ortho)

Mise en place de la formation sur le terrain en fonction de l’activité

 

  • Adaptation des activités:

Anticipation des ressources disponibles

Modalités d’instrumentation

Fermeture de salles ne présentant plus de programme ou peu, regroupement des ressources sur les salles ouvertes

 

  • Respect du travail en équipe:

Si dysfonctionnement suivi journalier par le CSDS avec relai immédiat auprès des coordinateurs de bloc

Suivi des fils

Envoie d’un courrier à la direction générale, la CME avec rappel des mesures

Intervention de la cellule d’accompagnement

Révision de la charte du bloc

Si incident : analyse et application des mesures

Réflexion collective sur l’amélioration du travail en équipe

 

Le président informe : que le CHSCT sera informé régulièrement de l’avancée de ces mesures, du résultat de l’enquête et des actions correctives apportées.

Les personnels du bloc vont tous recevoir un courrier concernant les décisions prises lors du CHSCT.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *