CGOS : maintien des prestations retraite et maladie. OUI, mais…

Il y a plusieurs semaines, nous vous informions de la menace qui planait sur les prestations départ à la retraite et maladie.

Cette nouvelle avait entrainé une levée de boucliers chez les hospitaliers. La CGT avait lancé une pétition nationale qui a recueilli des dizaines de milliers de signatures. Lors de l’assemblée générale de juin 2018, le vote majoritaire d’une motion de censure (CGT/FO) a eu pour effet de faire reculer, le ministère.

Ainsi, le 20 aout dernier, le CGOS a confirmé sur son site web que ces prestations étaient maintenues en l’état. Les 90 millions d’euros du budget de la prestation maladie continueront d’être intégralement reversés aux agents bénéficiaires.

Cependant, il précise qu’il continuera de servir ces prestations jusqu’à ce que de nouvelles dispositions gouvernementales modifient l’action sociale du CGOS.

En clair, le gouvernement n’a d’autre but que d’offrir à ses petits camarades du secteur assurantiel privé la manne financière que représente l’action sociale du CGOS…avec le soutien d’organisations syndicales qui vantent déjà les mérites de la prévoyance ? ! ! !

En effet, le budget de fonctionnement des grands groupes mutualistes et assurantiels étant de 25 %, ce serait donc environ 22,5 millions d’euros en moins à redistribuer aux hospitaliers bénéficiaires de cette prestation.

Nous avons gagné une première victoire,

preuve que la mobilisation paie !

Nous vous invitons donc à poursuivre la signature de la pétition CGT CGOS sur le site internet Change.org. Nous ne devons pas baisser la garde, face à une attaque sans précédent menée contre l’action sociale des hospitaliers.

*Si le 1er Ministre souhaite que le CGOS recentre son activité sur l’action sociale, il devrait en être de même pour Plurelya. Gestionnaire historique des fonctionnaires territoriaux depuis 1966 et de la Fonction publique hospitalière depuis 2016, ce dernier propose une prestation départ à la retraite et prévoyance. Vous avez dit équité ?

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *