Sortie de crise aux urgences : la mobilisation des personnels paie !

Alors que le préavis de grève déposé par la CGT et deux autres organisations syndicales présageait une forte mobilisation, les agents des urgences Lapeyronie et UTEC ont été reçus par le Directeur Général à deux reprises pour revenir sur le travail initié depuis novembre 2017. A l’issue de ces rencontres, le préavis de grève a été levé. Explications…

Vendredi 13 juillet, face aux arguments avancés par les agents, la direction a proposé un document contractuel présentant un plan d’action à court et moyen terme qui a été signé par le Directeur Général avant d’être remis aux équipes.

Au niveau des effectifs, les engagements suivants ont été pris :
  • Mensualités d’été :
    • 2 IDE et deux AS aux UTEC
    • Agents administratifs
    • 4 IDE et 2 AS à Lapeyronie
  • Création d’un deuxième poste d’IOA soit 6 ETP, et de 3 postes.
  • Une réponse fin juillet sur l’analyse des besoins en AS sur la filière courte et l’attente secondaire d’administratifs.
  • La proposition d’étendre l’organisation du brancardage de jour sur la nuit et sur les deux sites.
Sécurité
  • La présence d’un maître-chien et des rondes par la police municipale sont à l’étude.
  • La création d’une ligne téléphonique directe avec la police a été demandée au préfet et la possibilité du dépôt de plainte par le CHU en cas d’agression.
Locaux

A plus long terme les locaux seront adaptés à l’augmentation de l’activité.

  • Construction d’une extension de 500 m² et rénovation des locaux actuels.
  • UTEC : la rénovation est à l’étude.

La délégation présente lors de la dernière rencontre avec le Directeur général a fait un retour aux équipes. Suite aux avancées obtenues, les agents ont décidé de lever ce préavis. Un point mensuel sera fait sur ce dossier. La solidarité et le travail effectué par les personnels ont porté leurs fruits.

Il n’y a pas de fatalité.
La mobilisation, dans l’unité syndicale, démontre que la lutte paie…

Imprimer cet article Télécharger cet article

Une réaction à “Sortie de crise aux urgences : la mobilisation des personnels paie !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *