EHPA, EHPAD, USLD, et hôpitaux gériatriques : le 15 mars, les professionnels seront mobilisés !

L’intersyndicale CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, SUD, UFAS et UNSA, soutenues par l’AD-PA et rejointes depuis par la FSU et FA-FP à décidé d’appeler à la grève le 15 mars prochain.

Aujourd’hui, partout en France, les salarié.e.s (de toutes catégories, y compris de direction), les associations d’usagers, les familles … dénoncent l’inexcusable, l’incompréhensible et volontaire abandon dans lequel le gouvernement laisse les personnes âgées vulnérables parce qu’en perte d’autonomie en établissement comme à domicile.

Partout, l’ampleur des mobilisations du 30 janvier ont rassemblé des personnels du privé, du public de l’associatif (aides à domicile…), de la plus petite à la plus grosse structure montrent la détermination et l’exaspération des professionnels et des usagers.

Cette journée n’était qu’une étape dans le mouvement qui dénonce un gouvernement sourd et empreint de mépris envers des professionnel.le.s.

OBJECTIF : 15 mars 2018

il est temps que l’Etat entende la nécessité de :

  • Mettre en place un financement pérenne et solidaire de l’aide à l’autonomie.
  • Pérenniser le financement de l’aide à domicile, abroger les dispositions législatives baissant les dotations des établissements et maintenir de tous les effectifs
  • Augmenter le temps passé auprès des personnes âgées à domicile et appliquer le ratio d’un personnel pour une personne accompagnée en établissement (prévu par le Plan Solidarité Grand Age de 2006)
  • Revaloriser les salaires, améliorer les carrières et les conditions de travail des personnels à domicile et en établissement dans le cadre du statut et des Conventions Collectives Nationales.

La CGT prendra toute sa place dans les prochaines mobilisations tant que les justes revendications des personnels ne seront pas entendues par le gouvernement…

Un préavis de grève spécifique a été déposé auprès de la Direction du CHU pour les sites d’Antonin Balmès et de Bellevue.

A l’appel de la CGT, CFDT, FO, Solidaires et UNSA, 
Manifestation départementale à Montpellier, 
Le 15 février à 14h30, départ du Peyrou
Le droit de grève Comment ça marche ?

Afin de mettre un terme aux assignations abusives et autres dérives, la procédure d’assignation présentée au CTE du 27 septembre 2016 a fait l’objet d’un rappel aux cadres.

Le syndicat CGT avait aussi obtenu que les agents assigné-e-s puissent désormais se déclarer grévistes, sans perte de salaire.

Assignation des postes du service prévus au jour de la grève

1-   Sollicitation des agents « volontaires » prévus au planning le jour de la grève

2-   Sollicitation des agents non prévus au travail le jour de la grève et volontaires pour être assignés.

3-   Sollicitation des agents prévus au travail le jour de la grève, désignés par ordre alphabétique à l’initiative du cadre de proximité.

4-   A défaut, sollicitation des agents non prévus au travail le  jour de la grève, désignés par ordre alphabétique à l’initiative du cadre.

Peut-on être assigné et se déclarer gréviste ?

Oui, depuis septembre 2016. Il vous suffit de vous déclarer gréviste auprès de votre encadrement, SANS SUBIR DE RETENUE SUR SALAIRE !

Vous serez alors comptabilisé(e) dans le taux de mobilisation (ARS).

 Absence inférieure ou égale à 1 heure

  • 1 heure de retenue sur salaire
  • Aucune incidence sur la prime de service
  • Aucune incidence sur la retraite

1 jour de grève

  • 1 jour de retenue sur salaire
  • 1 jour de retenue sur la prime de service
  • 1 jour de retenue sur la retraite
Mots-Clés : # # # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Une réaction à “EHPA, EHPAD, USLD, et hôpitaux gériatriques : le 15 mars, les professionnels seront mobilisés !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *