Mobilisation du 21 septembre contre les ordonnances du Docteur Macron

Le syndicat CGT tient à remercier chaleureusement tous-tes les agents du CHU qui se sont mobilisé-e-s le 12 septembre dernier contre le projet d’ordonnances du Docteur Macron. Le succès de cette mobilisation est aussi à porter au crédit de nos collègues qui ont manifesté, débrayé ou se sont déclaré-e-s grévistes alors qu’ils-elles étaient assigné-e-s pour assurer la continuité du service public.
Rassemblant plus de 7000 participants à Montpellier, ce mouvement social a démontré toute sa force et sa détermination. Partout, les agents du service public hospitalier ont exprimé le rejet de réformes régressives : gel du point d’indice,  rétablissement du jour de carence,  suppressions de postes et dégradation des conditions de travail, augmentation de la CSG, fin brutale des CUI-CAE. Mais aussi les projets de réforme  de l’assurance chômage, du financement de la sécurité sociale et des régimes spéciaux qui se traduirait par un nivellement vers le bas de notre système de retraite. Pour rappel, la majorité de nos primes ne sont pas intégrées dans nos salaires pour le calcul des pensions…

Le service public hospitalier ne peut se contenter de répondre à une logique financière qui impacte quotidiennement les agents du service public hospitalier mais aussi les usagers. Pour preuve, le reportage diffusé récemment sur France 2 qui a dévoilé une partie de l’envers du décor des hôpitaux. N’en déplaise aux décideurs, les langues commencent à se délier même s’il est surréaliste de découvrir dans ce reportage des soignant-e-s la voix chargée d’émotion, témoigner à visage couvert par peur de représailles ! Le CHU de Toulouse, classé parmi les meilleurs hôpitaux dans « l’audimat » du Point, est aussi celui qui s’est rendu tristement célèbre avec la vague de suicides de soignants…

Une nouvelle mobilisation est programmée le 21 septembre avant le conseil des ministres qui portera sur cette nouvelle « loi travail ». Nous appelons l’ensemble des hospitaliers à poursuivre la mobilisation, ainsi que les organisations syndicales dont certains militants se trouvaient dans le cortège montpelliérain, bravant les consignes de leurs organisations. Un préavis de grève a été déposé auprès de la Direction.

RDV le 21 septembre à 10h30

Esplanade du Peyrou

Vous pouvez effectuer 1h de grève sans être impacté sur votre prime.

Si vous êtes assignés, vous pouvez vous déclarer gréviste, sans perte de salaire.

Un point de restauration est prévu à l’issue de la manifestation.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *