Assemblée générale 2017 du CGOS : Toujours plus de rigueur!

L’AG 2017 a confirmé les orientations prises ces dernières années  par la FHF (Fédération Hospitalière de France représentée par les directeurs hospitaliers au CGOS) : répondre à la baisse du budget du CGOS par la casse de l’action sociale, cette baisse est directement liée à la diminution des effectifs, eux-mêmes étant la conséquence des différentes réformes hospitalières.

Le budget  2017 a été  voté  par la seule FHF et  adopté grâce  à la voix prépondérante du   président.  Alors  que   cette  mesure a   été   fortement  critiquée  par   l’ensemble des  syndicats, ceux-ci  l’ont   vite  oubliée et ont  revoté  à l’exception de  la CGT, SUD et UNSA- pour le même  président au CA suivant l’AG, alors  même  que  la CGT présentait une candidature.

Ce budget a également baissé  la prestation maladie de 47,5% à 45°/o et a diminué ou supprime  des prestations historiques du CGOS.

L’AG a continué sur  le même rythme la  casse  de  l’action sociale du CGOS :

  • Suppression de la prestation mariage, du coupon sport, de l’aide à l’adoption.
  • La prestation petite enfance, crèches et assistantes maternelles ne sera plus une prestation régionale mais nationale et servie par des chèques CESU en 2019.
  • Les comités régionau)( du CGOS vont passer de 16 à 12 en 2019.

Toutes  ces  mesures ont  étés combattues par la CGT, mais cela  n’a  pas suffi à stopper cette politique destructrice.

Aujourd’hui, les aides au vacances sont en danger, car pour la FHF, les vacances ne sont plus une priorité. les pauvres, restez à la maison!!!

Aujourd’hui,  il faut   réagir,   cette  casse   ne peut  perdurer, le budget  du CGOS c’est notre salaire différé, obtenu par la force de notre travail.   Il  est   particulièrement     scandalew< que   les  directeurs puissent avec  leurs  seuls votes  décider des orientations budgétaires du CGOS.

La   CGT  continue  de   revendiquer que  le CGOS soit dirigé par des représentant.e.s légitimement élu.e.s  par les personnels.

Pour la CGT, il est  urgent que le gouvernement prenne des mesures   pour    déplafonner les  cotisations du  CGOS à hauteur de 3%  de la masse salariale car aujourd’hui le budget  est  de 1,5°/o plafonné à l’échelon 489.

LES MANDATÉ.E.S CGT AU CGOS CONTINUERONT COÛTE QUE COÛTE À DÉFENDRE LES INTÉRÊTS DES AGENTS HOSPITALIERS,  MALGRÉ CE CLIMAT PARTICULIÈREMENT HOSTILE.

Mots-Clés : # # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *