ALERTE ! Les « chaussettes » vont disparaître !

Avec l’arrêt du pointage et la mise en place du nouveau logiciel GTT, les heures cumulées dans nos « chaussettes » seront conservées temporairement… avant d’être perdues ou placées dans un Compte Epargne Temps (CET).

il n’y aura donc plus aucune autre possibilité pour les salariés du CHU que d’ouvrir un CET. Les RTT seront provisionnés sur un CET ou perdus. Pour rappel, le temps de dépassement ne sera crédité qu’au-dessus du ¼ d’heure sous réserve d’avoir été demandé et/ou validé par l’encadrement.

Le contenu des CET pourra donner lieu à paiement ou récupération sous certaines conditions. A ce jour, le paiement s’effectue sur la base de taux non renégociés depuis une dizaine d’années, souvent inférieur au taux indiciaire et très nettement en dessous des heures supplémentaires (puisqu’il faut bien appeler « un chat, un chat ») !

Rémunération pour une journée de travail de 7h :

  • 65€ brut pour une catégorie C soit 9,28 €/h Ø    SMIC : 9,76 €/h
  • 80€ brut pour une catégorie B soit 11,42 €/h
  • 125€ brut pour une catégorie A soit 17,85 €/h

Les salariés du CHU qui ne pourront pas bénéficier de leurs RTT ou de certains CA, vont se voir payer au taux indiciaire (voire moins) ce qui constitue de fait des heures supplémentaires. Nous avons ici une brillante démonstration du « Travailler plus….Pour gagner moins ».

Bref ! Après ce changement, l’ouverture d’un CET devient quasi obligatoire sous peine de n’avoir plus que des chaussettes trouées…

Des taux de rémunération CET indécents!

La CGT avait refusé de signer ce protocole, eu égard à l’insuffisance des taux de rémunération qui n’ont jamais été renégociés, ce qui est d’autant plus scandaleux.

La fédération CGT santé va interpeller le ministère de la fonction publique pour obtenir la révision des taux CET figés depuis plus de 10 ans.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *