Fin des transmissions orales au CHU ? Non merci ! ! !

Après le débat d’orientation des 12h, la direction souhaitait mettre fin aux dépassements d’horaires liés aux relèves, évoquant la possibilité d’avoir recours au chevauchement des équipes.

Lors de la présentation des nouvelles organisations en 12h dans les services souhaitant expérimenter cet horaire dérogatoire, nous avons découvert que pour éviter ces dépassements de 15 minutes, la Direction avait décidé de supprimer les transmissions orales allant jusqu’à les qualifier de non réglementaires.

En effet, au plan médicolégal en cas d’incident de soins, seule la transmission écrite a une valeur juridique, mais comment retracer via DXcare l’intégralité des données relatives à la prise en soin GLOBALE de nos patients ?

Si celles-ci étaient inutiles et chronophages, pourquoi les IFSI s’évertueraient-elles à former les futurs soignant-e-s sur les transmissions orales ? ! !

Alors que les personnels croulent sous les procédures et les réorganisations afin d’améliorer « performance », qualité et sécurité des soins, nous nous interrogeons quant au bien-fondé d’une telle décision…

La CGT a interpellé la DRH et la Direction Générale sur ce point.

Le chevauchement des équipes doit être privilégié quand les effectifs le permettent (sauf quand les effectifs sont normés).

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *