Débat d’orientation sur la mise en place des 12 heures au CHU de Montpellier

La Direction avait convié le 12 janvier dernier l’ensemble des organisations syndicales du CHU autour d’un débat d’orientation sur l’organisation du travail en 12h. Le Directeur Général a précisé que cette première rencontre devait permettre d’établir un bilan et d’amorcer une réflexion sur la poursuite du recours à cette organisation de travail dérogatoire. En amont de cette réunion, le CHU a interpellé d’autres établissements de santé pour avoir des éléments de comparaison.

Constats
Le CHU de Montpellier a adopté une méthodologie différente de celle des autres établissements pour répondre aux demandes des personnels.
Le pourcentage d’agents en 12h est beaucoup plus important à Montpellier que sur les établissements interrogés : 22% des effectifs à Montpellier contre 11% ailleurs.
Le Directeur Général a rappelé que le travail en 12h avait un double « impact », à la fois sur les patients et les personnels.
La moyenne d’âge des personnels du CHU en 12h serait de 37 ans. S’agissant des conséquences du travail en 12 h sur la santé des agents plus âgés,  la Direction a émis certaines  inquiétudes. Enfin, pour elle, les contraintes de service public qui justifient légalement le recours à cette organisation devraient être examinées…

La CGT a demandé à ce que les services qui avaient déjà entamé une démarche de passage en 12h puissent la poursuivre.

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *